Actualités
Vendredi 24 Juillet 2015

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération en visite de travail et d'amitié en République tchèque

Synthèse vocale
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération en visite de travail et d'amitié en République tchèque

SM le Roi jouit d'une grande estime en République Tchèque pour ses actions en faveur du développement humain

SM Le Roi Mohammed VI jouit d'une grande estime en République tchèque qui salue l'œuvre du Souverain en faveur de la stabilité et du développement humain au Maroc et en Afrique, a affirmé vendredi le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Salaheddine Mezouar.

Dans une interview à la MAP au terme d'une visite de travail et d'amitié de deux jours en République Tchèque, M. Mezouar a dit avoir décelé cette estime et cette considération pour le Souverain lors des intenses contacts avec les responsables tchèques dont le président de la République, M. Milos Zeman qui a qualifié le Royaume d' "une oasis de stabilité.

Le président Tchèque n' a pas tari d'éloges à l'égard du Souverain qui a donné au Maroc, une place de choix en Afrique en matière de projets de développement et de la promotion d'un partenariat fructueux Sud-Sud, visant le développement humain à travers l'encouragement des projets générateurs de revenus, et qui assurent la sécurité alimentaire, la promotion de la situation de la femme, des jeunes et des catégories sociales démunies dans le continent, a relaté M. Mezouar citant le président Tchèque avec lequel il s'est entretenu longuement.

Le chef de l'Etat tchèque a émis, à ce propos, le souhait de voir SM le Roi effectuer une visite en République Tchèque. Cette invitation témoigne de l'estime dont jouit le Souverain et cette volonté affichée au sommet du pouvoir en Tchéquie pour promouvoir un partenariat stratégique avec le Royaume, a dit M. Mezouar qui a admis, l'existence de perspectives prometteuses de partenariat entre les deux pays, renforcées par l'harmonie des visions des deux Chefs d'Etat qui partagent les mêmes principes en ce qui concerne la défense de la modernité, la démocratie, le rejet de toutes les formes d'extrémisme, outre le niveau distingué du dialogue politique existant entre les deux parties sur plusieurs questions internationale et régionale.

Le ministre a également dit avoir décelé un intérêt particulier accordé par les tchèques au Maroc en tant que Hub incontournable vers le continent africain, sous l'impulsion de la vision stratégique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Les différentes tournées Royales en Afrique sont suivies de près en République Tchèque qui souhaite profiter de l'expérience et l'expertise du Royaume en vue de prospecter le marché prometteur du continent africain, a souligné le ministre, ajoutant que cet intérêt tchèque s'explique par l'approche de SM le Roi pour le développement en Afrique à la faveur de projets socio-économiques initiés par le Souverain dans plusieurs pays du continent.

Au plan bilatéral, le ministre a noté que la République Tchèque et le Maroc sont décidés de dynamiser leurs échanges économiques et commerciaux, observant que le volume de ces échanges enregistre actuellement un bond de 25 pc par rapport à 2014. Il a plaidé, à ce propos, pour la mise sur pied de projets d'investissements dans les deux pays en vue de booster les échanges commerciaux bilatéraux, un pari réalisable eu égard aux potentialités économique des deux pays, a-t-il noté.

M. Mezouar a, en outre, relevé que la République tchèque est préoccupée par la menace terroriste et l'immigration clandestine tout comme les autres pays membres de l'UE. Les responsables tchèques saluent, à cet égard, la manière dont le Maroc gère ces dossiers et souhaitent bénéficier de l'expertise et l'expérience du Royaume en la matière, a-t-il encore souligné.

En définitive le chef de la diplomatie marocaine fait part de son optimisme quant aux perspectives des relations entre Rabat et Prague. "Nos deux pays célèbrent cette année le 56ème anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques, au demeurant excellentes et les perspectives de coopération maroco-tchèque, s'orientent vers des horizons nouveaux et semblent plus prometteuses que jamais", a-t-il conclu. 

M. Mezouar reçu à Prague par le président tchèque Milos Zeman  

Le président de la République Tchèque, Milos Zeman a reçu le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, jeudi au palais présidentiel de Prague, en présence de l'ambassadeur du Maroc en Tchéquie, Mme Souriya Otmani.

Les entretiens ont porté sur les moyens de renforcer les relations bilatérales dans la perspective de développer un partenariat stratégique global entre le Maroc et la République Tchèque, ainsi que l'examen de plusieurs questions internationales liées notamment au terrorisme, l'extrémisme, l'immigration et à la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

M. Zeman a adressé, à cette occasion, une invitation à SM le Roi Mohammed VI pour effectuer une visite en République Tchèque, soulignant que cette visite insufflera un nouveau souffle aux relations entre les deux pays eu égard au rôle que joue le Souverain dans la région et aux efforts qu'il déploie pour la consécration des valeurs de la paix et la tolérance dans le monde.

Dans le même ordre d'idées, le président tchèque a salué le leadership du Maroc dans la région maghrébine et en Afrique grâce à la vision éclairée de SM le Roi visant la promotion des valeurs de l'Islam du juste milieu.

Le Chef de l'état tchèque a également salué la place de choix du Maroc en Afrique en matière de projets de développement et ses relations de partenariat Sud-Sud avec le continent visant le développement humain à travers l'encouragement des projets générateurs de revenus, et qui assurent la sécurité alimentaire, la promotion de la situation de la femme, des jeunes et des catégories sociales démunies dans le continent.

M. Zeman a exprimé le soutien à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, mettant l'accent sur la nécessité de mettre fin à ce conflit afin que le Maroc recouvre ses droits légitimes sur son Sahara.

M. Zeman a, d'autre part, appelé à un la mise en place d'un partenariat tripartite Maroc-Tchéquie-Afrique, pour prospecter d'autres domaines de coopération économique bilatérale, particulièrement dans les secteurs des industries, des énergies renouvelables, de l'environnement et des transports dans la perspective de l'édification d'un partenariat agissant dans tous les domaines.

De son côté, M. Salaheddine Mezouar a salué l'invitation adressée par le président tchèque à SM le Roi pour une visite en République Tchèque, soulignant que cette invitation reflète l'excellence des relations bilatérales et la vision cohérente des deux Chefs d'Etat concernant plusieurs questions d'intérêt commun. Le ministre a, par la même, exprimé sa fierté quant à l'intérêt accordé par la République Tchèque au Maroc, pays qui jouit de la stabilité et d'une dynamique prospective dans tous les domaines politique, social et économique.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a estimé qu'il y a des perspectives prometteuses de partenariat entre les deux pays, renforcées par l'harmonie des visions des deux Chefs d'Etat qui partagent les mêmes principes en ce qui concerne la défense de la modernité, la démocratie, le rejet de toutes les formes d'extrémisme, outre le niveau distingué du dialogue politique existant entre les deux parties sur plusieurs questions internationales et régionales.

Par la même occasion, le président tchèque a salué le rôle joué par le Maroc dans la signature de l'accord de paix entre les parties libyennes à Skhirat et les efforts permanents consentis par le Royaume pour l'instauration de la paix dans la région.

Signature à Prague d'un mémorandum d'entente entre les académies diplomatiques marocaine et tchèque   

Un mémorandum d'entente entre l'académie Marocaine des études diplomatiques et l'académie diplomatique du Ministère des affaires étrangères de la République tchèque a été signé, jeudi à Prague, en présence du ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Salaheddine Mezouar et de son homologue tchèque, M. Lubomir Zaoralek.

Signé par l'ambassadeur du Maroc en République Tchèque, Mme Souriya Otmani et par la directrice de l'académie diplomatique relevant du ministère tchèque des affaires étrangères Mme Vera Jerabkova, le mémorandum vise l'établissement des conditions pour la coopération mutuelle en matière de formation des jeunes diplomates, l'échange d'expériences et d'informations dans le domaine de la recherche et la formation.

Le mémorandum prévoit également l'organisation de séminaires et de conférences conjointes dans les domaines d'intérêt mutuel, qui se tiendront alternativement dans l'un ou l'autre pays. Il vise, en outre, la promotion de l'échange d'informations dans le domaine du droit international, des relations internationales, du droit diplomatique et consulaire, d'histoire politique et autres disciplines académiques propres à la diplomatie.

Le mémorandum a été signé en marge de la visite de travail et d'amitié qu'effectue M. Mezouar en République tchèque, marquée par d'intenses contacts avec des responsables tchèques visant le renforcement du dialogue politique et de la coopération économique et commerciale entre les deux pays.

Les relations maroco-tchèques connaissent depuis deux ans une nouvelle dynamique marquée par un important échange de visites tant au plan gouvernemental qu'au niveau législatif.
(MAP 24/07/2015)

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération plaide à Prague pour un dialogue renforcé entre le Maroc et la République Tchèque

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Salaheddine Mezouar a plaidé, mardi à Prague, pour un dialogue renforcé entre le Maroc et la République Tchèque, deux pays qui ont une longue histoire. 

Lors d'une conférence de presse commune avec son homologue tchèque, M. Lubomir Zaoralek, le ministre a noté qu'aussi bien le Maroc que la République sont attachés à des valeurs humaines, de paix, de démocratie et de stabilité, autant de qualités qui militent en faveur d'un rapprochement entre les deux pays dans un monde traversé par des turbulences. "Nous sommes porteurs de ces valeurs raison pour laquelle nous devrons nous rapprocher davantage", a-t-il réitéré.

Après avoir souligné que le Maroc et la République Tchèque célèbrent cette année le 56ème anniversaire de l'établissement de leurs diplomatiques, le ministre a observé que tout au long de ces années, les rapports entre Prague et Rabat n'ont jamais été perturbés par le moindre problème. 

Il s'est ensuite prononcé en faveur du renforcement de la coopération économique et commerciale bilatérale, ajoutant que les deux pays ont de potentialités économiques qu'il faudrait mettre à profit pour un partenariat économique fructueux. Le Maroc est déjà en Afrique, un continent prometteur, a dit M. Mezaour qui a invité les partenaires économiques des deux pays à mettre sur pied des projets d'investissements en Afrique.

Répondant à une question sur la position du Maroc sur l'idée prônée par des pays de l'UE visant la construction de centres d'accueil en Afrique du Nord pour des demandeurs d'asile et des refugiés, le ministre a expliqué que le Royaume, qui rejette cette alternative, fait énormément en faveur de la migration. Il a expliqué, à ce propos, la politique migratoire du Maroc qui a régularisé plus de 20.000 subsahariens et poursuivra ses efforts dans ce sens.

Outre l'entretien avec son homologue tchèque, M. Mezouar, accompagné de l'ambassadeur du Maroc à Prague, Mme Souriya Otmani et de ses proches collaborateurs, a rencontré le président du Sénat tchèque, M. Milan Stech et a été reçu en audience par le Président de la République Tchèque, M. Milos Zeman. Il ressort de ces entretiens une volonté commune d'aller de l'avant pour le renforcement du dialogue politique et de la coopération économique et commerciale entre les deux pays.

Ministre tchèque des AE : le Maroc est un pays très stable et tolèrent

Le Maroc qui est un pays très stable et tolèrent, a tous les atouts pour contribuer au règlement des différends dans les pays voisins et en Afrique, a déclaré jeudi à Prague, le ministre tchèque des affaires étrangères, M. Lubomir Zaoralek.

Lors d'une conférence de presse commune à l'issue d'un entretien avec le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Salaheddine Mezouar en visite de travail et d'amitié en République tchèque, M. Zaoralek a noté que la mission de son pays est d'aider le Maroc dans ce rôle et de partager son expérience en la matière.

Le chef de la diplomatie tchèque s'est félicité, à ce propos, du rôle important joué par le Maroc dans la signature de l'accord de paix entre les parties libyennes à Skhirat. 

Le Maroc a déployé de gros efforts en organisant son sol cette réunion inter-libyenne et en contribuant à l'aboutissement de cet accord pour ramener la paix dans ce pays, a-t-il dit.

Evoquant l'entretien qu'il a eu avec M. Mezouar auquel ont pris part notamment l'ambassadeurs du Maroc à Prague, Mme Souriya Otmani et des proches collaborateurs des deux ministres, M. Zaoralek a relevé l'identité de vue commune entre le Maroc et la République tchèque sur les grandes questions régionale et internationale ainsi que sur les rapports entre le Maghreb et l'UE. 

Il a plaidé, en outre, en faveur du renforcement de la coopération économique et commerciale entre les deux pays insistant sur les opportunités d'affaires existantes de part et d'autre que les partenaires économiques des deux parties doivent mettre à profit pour donner un nouvel élan aux échanges commerciaux bilatéraux. Il a cité des domaines tels que l'énergie, les transports et la santé susceptibles de faire l'objet d'un partenariat fructueux bilatéral. La fluidité de ces échanges serait facilitée par la récente signature d'un accord entre deux grandes banques marocaine et tchèque, a-t-il relevé.

Ministre Tchèque des Affaires étrangères : la République Tchèque ne reconnait ni la RASD, ni le Polisario

La République Tchèque ne reconnait ni la prétendue RASD, ni le Polisario, a affirmé jeudi à Prague, le ministre tchèque des affaires étrangères, M. Lubomir Zaoralek.

Répondant à une question de la MAP sur la position de son pays vis-à-vis du plan d'autonomie au Sahara que le Conseil de sécurité des Nations a qualifié de sérieux et de crédible tout comme des puissances influentes, le chef de la diplomatie tchèque a réaffirmé que son pays soutient les efforts des Nations-Unies pour trouver une solution à la question du Sahara.

M. Zaoralek a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse commune avec M. Salaheddine Mezouar, ministre des affaires étrangères et de la coopération en visite de travail et d'amitiés en République Tchèque et à l'issue d'un entretien entre les deux parties auquel ont assisté du côté marocain l'ambassadeur du Maroc à Prague, Mme Soriya Otmani et des proches collaborateurs du ministre et du coté tchèque des responsables au ministère tchèque des affaires étrangères.

MM. Mezouar et Zaoralek ont relevé les positions communes des deux pays sur les grandes questions régionale et internationale d'intérêt commun dont les relations du Maghreb avec l'UE. 

Les deux ministres ont souligné, en outre, la nécessité de donner un nouvel élan à la coopération économique et commerciale entre le Maroc et la République Tchèque en prospectant toutes les opportunités d'affaires dans les deux pays.

(MAP-23/07/2015)