Actualités
Mardi 2 Février 2016

Rencontre à Beni Mellal sous le thème "l'urbanisme et l'aménagement du territoire national au niveau de la région de Béni Mellal-Khénifra: état des lieux et perspectives"

Synthèse vocale
Rencontre à  Beni Mellal sous le thème

La dynamique spatiale et économique que connaît la région de Béni Mellal-Khénifra requiert l'adoption d'une démarche participative soucieuse des besoins des citoyens

La dynamique spatiale et économique que connaît la région de Béni-Mellal-Khénifra, à la faveur des chantiers de développement lancés par les pouvoirs publics et les collectivités territoriales, requiert l'adoption d'une démarche participative qui tient en compte les besoins des citoyens et les priorités des acteurs aux niveaux local et régional outre les principes de la durabilité et de l'efficacité économique pour les différents secteurs d'activité de la région, a relevé lundi à Béni-Mellal, le ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire national, Driss Merroun.

S'exprimant lors d'une rencontre de communication organisée sous le thème "l'urbanisme et l'aménagement du territoire national au niveau de la région de Béni Mellal-Khénifra: état des lieux et perspectives", M. Merroun a fait savoir que son département, dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie nationale pour le développement rural, en partenariat avec les acteurs publics et locaux au niveau de la région, procède au financement d'un ensemble de projets de développement s'inscrivant dans le cadre de la planification stratégique participative en vue d'améliorer l'attractivité des zones rurales et les conditions de vie et de travail de la population.

Et d'ajouter que ces projets ambitionnent également de diversifier les activités génératrices de revenus, préserver l'environnement et valoriser le patrimoine culturel et naturel de la région.

M. Merroun a, en outre, souligné que ces chantiers financés par le ministère se déclinent en un projet intégré visant notamment la réhabilitation du site des cascades d'Ouzoud au niveau de la province d'Azilal, la mise en place de projets à vocation sociale au niveau de la province de Fkih Ben Salah et d'autres visant à désenclaver certains douars situés au niveau des zones montagneuses au niveau de la province de Béni-Mellal. 

Il s'agit également, a poursuivi M. Merroun, de lancer des des activités génératrices de revenus au niveau de la province de Khouribga, outre d'autres projets axés sur la réhabilitation du tourisme rural et la promotion de la scolarisation au niveau de la province de Khénifra.

Dans ce sens, le ministre n'a pas manqué d'exprimer la détermination de son département à relever les différents défis qui se posent devant le développement spatial de la région et ce, en collaboration avec les services locaux et l'ensemble des partenaires publics.

Il a dans ce cadre mis l'accent sur les défis portant notamment sur la promotion des centres émergents au niveau de la région pour qu'ils puissent jouer pleinement leur rôle dans la fourniture des services publics, la revitalisation et la diversification de l'économie rurale, tout en remédiant à la problématique de la construction dans les zones rurales, à travers notamment la promulgation de lois organiques y afférent.

M. Merroun a aussi indiqué que la régionalisation avancée constitue un pilier principal pour la décentralisation de la chose locale, soulignant la nécessité de garantir l'interaction entre les politiques publiques qui exigent la participation, la mobilisation et l'adhésion de l'ensemble des acteurs et élites locaux en vue d'établir et de mettre en oeuvre un projet de développement local équilibré et durable basé principalement sur le soutien de l'investissement productif et la résolution des problématiques portant sur l'aménagement du territoire, la promotion de l'activité économique et la réhabilitation des centres urbains et ruraux.

Et de rappeler que la région de Beni-Mellal-Khénifra a été la première à élaborer son modèle régional pour l'aménagement de territoire ainsi que son programme intégré de développement.

Cette rencontre s'est déroulée en présence, notamment, du Wali de la région de Béni-Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni-Mellal, Mohamed Derdouri, du président de la région, Brahim Moujahid, des élus et des chefs des services extérieurs.

Signature à Béni Mellal d'une convention-cadre de coopération dans les secteurs de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire

Une convention-cadre de partenariat et de coopération dans les secteurs de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire a été signée lundi à Béni Mellal.

Cette convention vise, notamment, à mettre en place un cadre général pour consolider le principe de partenariat et de coopération dans les domaines qui découlent du champ d'action de la Région et du ministère de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire, disposer d'un cadre référentiel financier et institutionnel pour les interventions communes entre le ministère et la région et l'application d'une stratégie de travail basée sur une approche de développement durable respectant les orientations générales ainsi que les spécificités de la région.

Grâce à cette convention, le ministère de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire peut désormais coordonner avec le Conseil régional autour des projets et programmes de la région en matière d'urbanisme et d'aménagement du territoire et œuvrer à l'élaboration d'un cadre juridique et des mécanismes nécessaires au suivi et à l'exécution de ses engagements, garantissant ainsi des résultats positifs à même d'encourager l'élargissement des domaines de coopération.

En vertu de cette convention dont la durée de validité est indéterminée, le ministère doit généraliser la couverture des documents d'urbanisme pour couvrir l'ensemble de la région et faire en sorte que ces documents tiennent compte des spécificités de chaque région. 

Le ministère pourra aussi apporter un accompagnement et un encadrement technique à la région à travers, notamment, la réflexion sur les projets d'études et des programmes conformes aux préoccupations des deux parties et la promotion de toutes les initiatives visant à soutenir le développement sectoriel dans le territoire de la région.

De son côté, le Conseil régional participe à la réalisation des objectifs fixés par ladite convention, et contribue à la quête de sources de financement via la création de partenariats avec l'ensemble des instances nationales et étrangères, dont les organisations non gouvernementales, les conseils élus, les associations professionnelles et autres types d'institutions.

Le Conseil de la région doit également soutenir et financer les études et projets de développements proposés par l'Inspection en tant que représentant du ministère dans la région.

La signature de cette convention s'est faite en marge d'une rencontre de communication organisée ce lundi au siège de la Wilaya de la région Béni Mellal-Khénifra sous le thème "l'urbanisme et l'aménagement du territoire dans la région Béni Mellal-Khénifra : réalité et perspectives". 

Elle a été signée par le ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire, Driss Merroun, le wali de la région Béni Mellal-Khénifra et gouverneur de la province de Béni Mellal, Mohamed Derdouri et le président de la région, Brahim Moujahid.

(MAP-02/02/2016)