Actualités
Mercredi 27 Mai 2015

Approvisionnements des marchés au Ramadan : le ministre de l'Intérieur appelle au renforcement de l'efficacité d'intervention des autorités publiques

Synthèse vocale
Approvisionnements des marchés au Ramadan : le ministre de l'Intérieur appelle au renforcement de l'efficacité d'intervention des autorités publiques

Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a appelé, mercredi à Rabat, à renforcer l'efficacité d'intervention des autorités publiques en matière d'approvisionnement des marchés et la transparence des transactions commerciales, à garantir la qualité des produits et denrées alimentaires et à préserver le pouvoir d'achat des citoyens durant le mois sacré de Ramadan.

En dépit des indicateurs positifs sur l'abondance de l'offre durant ce mois sacré, tous les organismes chargés du contrôle doivent être mobilisés davantage et coordonner leurs efforts aux niveau central et local, a affirmé M. Hassad qui intervenait lors d'une réunion d'évaluation avec les présidents des divisions économiques et de coordination aux différentes préfectures et provinces du Royaume, qui s'est tenue en présence du ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance et du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur.

Il a réitéré sa détermination à communiquer et se rapprocher de plus en plus du consommateur et du commerçant et à traiter les plaintes des citoyens et les cas nécessitant l'intervention des organismes administratifs et instances de contrôle avec sérieux et l'efficacité requis. 

Il a également appelé à multiplier les réunions de coordination au niveau provincial sous l'égide des walis et gouverneurs, et qui doivent se tenir avec la présence de tous les départements, instances et chambres concernées, en vue de mettre en œuvre les mécanismes de coordination et de suivi en ce qui concerne la sensibilisation, le contrôle et l'approvisionnement. 

Pour sa part, le représentant du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement a relevé l'organisation d'une série de rencontres avec les différents services centraux et provinciaux du ministère pour examiner et suivre la situation d'approvisionnement des marchés en gaz butane dont la consommation augmente durant Ramadan de 10 pc par rapport aux autres mois de l'année.

Les quantités de ce produit énergétique disponibles durant les mois de juin et juillet sont estimées respectivement à 173.000 tonnes et 178.000 tonnes et couvrent la demande durant le mois de Ramadan, a-t-il précisé.

Le ministère veille sur l'approvisionnement en gaz butane dans les différentes régions du Royaume et sur l'obligation de respecter le poids légal des bonbonnes, a-t-il ajouté.

De son côté, le représentant du ministère du Commerce, d'industrie et de l'économie numérique a affirmé que les départements concernés suivent régulièrement l'approvisionnement du marché en produits et denrées alimentaires les plus consommés durant ce mois sacré comme le lait, les viandes, œufs, tomates, épices et sucre, ajoutant que les quantités disponibles en ces produits couvrent la demande prévue lors du Ramadan. 

Le représentant du ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime a indiqué que les marchés du poisson, des légumes et des viandes ne connaîtraient pas, au cours de ce mois, des problèmes liés à l'approvisionnement ou aux prix, grâce aux campagnes de contrôle.

Toutefois, les prix des tomates devraient augmenter durant ce mois sacré, en raison de facteurs qui n'ont aucun lien avec la rareté de la production ou les chaines d'approvisionnement, a-t-il fait savoir, relevant que les quantités de ce produit atteignent les 100 millions de tonnes alors que la moyenne de consommation prévue ne devrait pas dépasser les 80.000 tonnes durant le mois béni. 

Le citoyen marocain devient plus conscient de ses droits et devoirs, a conclu M. Hassad, soulignant que les autorités publiques sont appelées à accompagner ce dynamisme et à tirer profit du contexte d'ouverture et de liberté d'expression, à travers le renforcement de la communication et une bonne écoute des demandes des citoyens.

Le produit national s'accapare la part du lion dans l'approvisionnement des marchés, grâce à une excellente campagne agricole, a-t-il noté, réitérant son appel à multiplier les efforts des commissions du contrôle pour éviter tous les problèmes relatifs à l'approvisionnement du marché et aux prix et à la qualité des produits.

Cette réunion a été marquée par la présence de représentants de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, de l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses et de l'Office national des pêches. 

(MAP-27/05/2015)