Actualités
Mardi 20 Octobre 2015

Washington, Rabat et d'autres capitales appellent les parties libyennes à l'adoption de l'accord politique

Synthèse vocale
Washington, Rabat et d'autres capitales appellent les parties libyennes à l'adoption de l'accord politique

Les Etats-Unis, le Maroc et d'autres pays ont appelé, lundi, les parties au dialogue politique libyen à adopter le projet d'accord négocié dans le cadre des pourparlers de l'ONU, tenus à Skhirat et à Genève pour parvenir à une solution à la crise actuelle en Libye.

"Les gouvernements des Etats-Unis, du Maroc, de la France, de l'Italie, de l'Espagne, de l'Allemagne, du Qatar, de la Tunisie, de la Turquie, des Emirats arabes unis, du Royaume-Uni, ainsi que le Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères, exhortent tous les participants au dialogue inter-libyen à adopter immédiatement le projet d'accord politique négocié par le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, Bernardino Leon", lit-t-on dans un communiqué conjoint rendu public par le Département d'Etat US.

"Pour garantir l'avenir de la Libye, nous exhortons les parties libyennes à adopter immédiatement l'accord de compromis politique âprement négocié", poursuit la diplomatie américaine, ajoutant que "de nouvelles élections pourront alors se tenir pour donner enfin à la Libye un parlement pleinement représentatif, inclusif et démocratique, dont la légitimité sera reconnue partout dans le pays et dans le monde".

Ces pays ont indiqué que le peuple libyen a clairement manifesté le désir de mettre un terme à l'instabilité dans le pays, ayant entraîné de nombreuses pertes humaines et gravement porté préjudice à l'économie du pays, qui constitue actuellement un terrain propice au groupes terroristes.

Ils se sont dits prêts à "travailler avec le gouvernement d'unité nationale, à sa demande, pour le soutenir dans sa lutte contre le terrorisme, notamment le groupe +Etat islamique+ (EI) et +Ansar al-Charia+, et l'aider à relever ses nombreux défis".

"Nous exhortons tous les participants au dialogue à saisir cette chance pour mettre un terme à l'instabilité en adoptant l'accord politique et en assurant sa pleine application, sans y introduire de nouvelles modifications", conclut le communiqué.  

(MAP 19/10/2015)