Actualités
Mercredi 22 Janvier 2014

Le régime Ramed bientôt doté d'un organisme de gestion

Synthèse vocale
Le régime Ramed bientôt doté d'un organisme de gestion

Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a annoncé mercredi à Rabat que son département envisage de mettre en place un organisme qui aura pour mission la gestion du régime d'assistance médicale (RAMED).

S'exprimant lors d'une conférence de presse à l'issue des conseils d'administration de l'Agence nationale de l'Assurance Maladie (ANAM) et du Ramed, le ministre a fait état de "dysfonctionnements, de manquements et d'erreurs" qui caractérisent ce régime, notamment au niveau de son mode de financement et de l'instance chargée actuellement de sa gestion.

M. Louardi a affirmé que le ministère veillera à instaurer l'harmonie et la complémentarité entre le Ramed et le régime d'Assurance maladie obligatoire (AMO), conformément à l'engagement pris par le Maroc d'aller de l'avant vers la généralisation de la couverture médicale globale à tous les Marocains.

Il a, à ce titre, assuré qu'aucune autre mesure, comme la baisse des prix des médicaments, ne pourra remplacer la couverture médicale. 

Plus de 6 millions de personnes ont bénéficié jusqu'à présent du Ramed, soit 74 pc de la population ciblée, a indiqué le ministre, faisant état d'autres acquis importants en matière d'accès à la santé et aux soins.

Selon lui, les bénéficiaires du Ramed ont pu accéder à des soins importants, notamment la greffe de reins, de la moelle et de la cornée ou la chirurgie cardiovasculaire. 

M. Louardi a, par ailleurs, indiqué que des mesures légales ont été prises contre 220.000 bénéficiaires du Ramed, titulaires également de la carte de l'AMO, en vue d'obtenir leur remboursement des dépenses couvertes par le Ramed, soulignant qu'il a été décidé de ne pas délivrer la carte de ce régime avant de s'assurer que le candidat n'est affilié à aucun autre régime de couverture.

De son côté, le directeur de l'ANAM, Jilali Hazem, a indiqué que le conseil d'administration a approuvé une feuille de route relative à la couverture médicale et décidé de soumettre une requête aux autorités gouvernementale visant à mettre fin à la phase transitoire, afin que le Ramed soit organisé de la même manière que l'AMO en termes de contrôle, de financement et d'audit.

Cette feuille de route, qui couvre la période 2014-2018, a été approuvée sur la base du bilan de l'ANAM depuis sa création en 2006, a-t-il ajouté.

Elle s'articule autour de six axes portant sur l'accompagnement des réformes du secteur de la santé (financement, prévention et politique du médicament), l'élargissement de la couverture médicale de base en l'étendant aux indépendants, aux professions libérales, aux ascendants et aux étudiants, et la consolidation de la mission de l'Agence en matière de contrôle, de gestion et de maîtrise des dépenses, sachant que celles-ci progressent actuellement de 17 pc, contre 10 pc seulement pour les recettes, a-t-il poursuivi.

La feuille de route prévoit aussi l'harmonisation des régimes de santé et leur regroupement pour garantir l'égalité d'accès aux soins, ainsi que la révision de l'arsenal juridique, a-t-il conclu.

-MAP-