13 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 27 Novembre 2013

Le PLF 2014 ambitionne de garantir des services sociaux intégrés au profit des citoyens

Synthèse vocale
Le PLF 2014 ambitionne de garantir des services sociaux intégrés au profit des citoyens

Le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, a souligné, mardi à Rabat, que le Projet de Loi de finances 2014 a pour objectif de garantir des services sociaux intégrés au profit des citoyens et de renforcer les mécanismes de solidarité et de cohésion sociales.

Intervenant devant la commission des Finances, de l'Equipement, du Plan et du développement régional à la Chambre des conseillers, M. Boussaid a noté que ce projet ambitionne, dans ce sens, de développer les services de bases et intensifier les programmes de lutte contre la pauvreté et la précarité.

Le ministre, qui était accompagné du ministre délégué chargé du Budget, Driss El Azami El Idrissi, a expliqué que le PLF 2014, adopté mercredi dernier à la majorité des voix par la Chambre des représentants, stipule une série de mesures pour développer les secteurs de l'Education, de la Santé et de l'Habitat et soutenir le pouvoir d'achat des citoyens.

Concernant le développement du secteur de l'Education, le ministre a relevé que le PLF prévoit la construction de 85 collèges et 74 lycées et la création de 54 nouveaux établissements scolaires communales, le remplacement de 1.000 salles de classe construites en matériaux préfabriqués et la connexion de 2200 établissements scolaires aux réseaux d'électricité, d'eau et d'assainissement.

Pour ce qui est de l'Enseignement supérieur, le PLF 2014 stipule la hausse du nombre des bénéficiaires des bourses d'études à 230.000 étudiants contre 216.000 étudiants au titre de 2012-2013, outre la facilitation de l'accès des étudiants aux services médicaux en tant que première étape de l'application de la couverture médicale.

Quant au secteur de la santé, le PLF prévoit la dynamisation du programme national de prise en charge des cas urgents et la généralisation du système de la couverture médicale pour englober l'ensemble des travailleurs dans les métiers libéraux.

S'agissant de la facilitation de l'acquisition d'un logement, le PLF fixe le prix de vente d'un mètre carré couvert à 7.200 DH pour la classe moyenne au lieu de 6000 DH et la superficie de ce genre logement entre 80 et 150 M2 au lieu de 120 M2, et ce dans l'objectif d'encourager les promoteur immobiliers à adhérer à ces projets.

Le ministre a souligné, d'autre part, que le PLF garantit des ressources financières supplémentaires pour le Fonds de solidarité sociale, à travers la création d'une taxe sur les billets d'avion, la promotion du secteur du tourisme dont 50 pc des recettes iront à ce Fonds, ajoutant que le nombre des bénéficiaires a été revu à la hausse pour toucher les veuves en situation difficile outre la dynamisation du Fonds de solidarité familiale.

Le Projet prévoit aussi de supporter une grande partie de la hausse des prix de certains produits de base sur les marchés internationaux (28 milliards DH pour les produits pétroliers et 5 milliards DH pour les produits alimentaires), a ajouté le ministre.

La Loi de finances planifie aussi de maîtriser l'inflation à 2 pc et d'affecter environ 2,9 milliards DH pour financer les promotions aux grades et aux échelles des fonctionnaires ainsi que 4,6 milliards DH pour le paiement des arriérés des régularisations précédentes des salaires, a annoncé M. Boussaid, ajoutant que pour la lutte contre la pauvreté et la précarité, le PLF compte poursuivre la dynamisation des programmes financés dans le cadre du Fonds de développement rural et des régions montagneuses selon la même approche intégrée.

Il prévoit également la mise en œuvre du 2ème programme de construction des pistes dans le monde rural, à travers la création de 1002 Km de pistes et l'aménagement de 1345 Km.

M. Boussaid a fait remarquer que le défi à relever réside dans le rééquilibrage progressif des finances publiques sans affecter les capacités de l'Etat afin d'accompagner l'investissement et réaliser le décollage économique du pays.

-MAP-