Actualités
Mardi 1 Décembre 2015

Le Maroc et la CPI examinent à La Haye les moyens de renforcer leur coopération bilatérale

Synthèse vocale
Mustapha Ramid

Le ministre de la justice et des libertés M. Mustapha Ramid s'est entretenu, lundi à La Haye avec la présidente de la Cour Pénale Internationale (CPI) Mme Silvia Fernandez de Guermendi des moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et la Cour dans le domaine de la justice internationale, notamment.

Au cours de cet entretien, qui s'est déroulé en présence de l'ambassadeur du Maroc à La Haye, M. Abdelouahab Bellouki, M. Ramid a souligné l'importance du chantier de réforme du code pénal et du code de procédure pénale engagé par le Royaume, faisant état de l'introduction des articles en adéquation avec les dispositions de la CPI, et ce, conformément à la Constitution de 2011 qui mentionne, dans son préambule, les crimes contre l'humanité, de guerre et les violations systématiques des droits de l'homme.

Le ministre, qui s'est félicité du rôle de la Cour en tant que défenseur de la justice dans le monde, a assuré la présidente de cette institution internationale, de la détermination du Maroc à ratifier le plus tôt possible le statut de Rome, sachant que le Royaume figurait parmi les premiers signataires.

Le Maroc est disposé à examiner les moyens de renforcer la coopération avec la CPI dans les domaines liés à la justice internationale, a-t-il indiqué.

Mme Fernandez de Guermendi a formé le vœu de voir le Maroc, dont elle a qualifié les engagements de positifs, procéder à la ratification du statut fondateur de la Cour, ajoutant que celle-ci est disposée à apporter tous les éclaircissements sur les différents aspects en vue d'accélérer le processus de ratification.

M. Ramid s'est entretenue également avec le procureur de la CPI, Mme Fattou Bensouda qui a souligné la nécessité que la Cour renforce sa communication pour améliorer son image auprès des pays du monde notamment africains.

Le ministre de la justice et des libertés a entamé, lundi, une visite de deux jours aux Pays-Bas, à la tête d'une délégation composée notamment du secrétaire général, Lahkim Bennani et de plusieurs directeurs de départements du ministère, pour s'informer de l'expérience de ce pays d'Europe du nord dans le domaine judiciaire et pénal, et examiner les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays dans ce cadre.

MAP 01/12/2015