Actualités
Vendredi 27 Mars 2015

La Banque mondiale accorde au Maroc un prêt pour la gestion des déchets ménagers

Synthèse vocale
La Banque mondiale accorde au Maroc un prêt pour la gestion des déchets ménagers

La Banque mondiale (BM) a accordé, vendredi au Maroc, un prêt de 130 millions de dollars (environ 1,3 milliard de DH), dans le cadre du financement relatif au quatrième Prêt de Politique de Développement du secteur des déchets ménagers.

Ce financement est le second prêt d'une série de deux opérations, sous formes de Prêts de Politique de Développement (PPD), qui vise à appuyer les efforts du gouvernement marocain pour la mise en œuvre d'un système de Gestion intégrée des déchets ménagers (GIDM).

L'accord a été paraphé à Rabat par le Directeur Pays par intérim du Département Maghreb, Bureau Régional Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Banque mondiale, Michael Hamaide, et le ministre de l'Economie et des finances, Mohammed Boussaid.

Cette opération conclue avec la Banque mondiale, s'aligne sur les priorités gouvernementales, en appuyant les efforts louables déployés par la partie marocaine pour améliorer la gouvernance et la durabilité du secteur des déchets ménagers, à travers une mise en œuvre efficace du Programme National des Déchets Ménagers (PNDM).

Elle s'articule autour de 4 axes à savoir, améliorer la Gouvernance du secteur des déchets ménagers et assimilés (DMA), la soutenabilité institutionnelle et financière des services de gestion des déchets ménagers et assimilés, ainsi que le contrôle et le suivi environnementaux et développer les filières de valorisation.

Parmi ses objectifs figurent, l'amélioration de la redevabilité des prestataires de services de DMA publics et privés vis-à-vis des citoyens, l'utilisation transparente des deniers publics dans la prestation privée des services de DMA et l'amélioration de la performance opérationnelle et environnementale du PNDM.

Il s'agit également de l'amélioration de la capacité financière des collectivités locales pour une gestion viable des services de DMA, le contrôle et l'inspection réguliers de toutes les installations de traitement de déchets, outre l'amélioration des ressources financières disponibles pour promouvoir les activités de recyclage ainsi que l'amélioration de la performance sociale et environnementale du secteur.

S'exprimant à cette occasion, M. Hamaide a fait savoir que cette opération approuvée par la Banque Mondiale, le 12 février dernier, couronne six années d'appui technique et financier de la BM au secteur, se félicitant du progrès réalisé dans la modernisation du service de gestion des déchets ménagers et assimilés.

"Fruit d'une excellente qualité de partenariat entre la BM et le Maroc et d'un engagement soutenu de l'ensemble des acteurs publics et privés, l'expérience marocaine fondée sur une approche programmatique, inclusive et pragmatique s'est traduite aujourd'hui par des résultats concrets sur le terrain", a-t-il relevé. 

Et d'ajouter que le PNDM constitue un bel exemple en matière de partenariat entre l'Etat et les collectivités territoriales pour l'amélioration de la qualité du service municipal, le renforcement de la gouvernance locale, la soutenabilité du service et une meilleure prise en charge des externalités environnementales et sociales du secteur.

De son côté, M. Boussaid a également fait savoir que le PNDM depuis son lancement, a enregistré d'importants résultats, notamment en matière du renforcement du cadre juridique, l'accroissement substantiel de la participation du secteur privé, l'amélioration de la transparence et la participation accrue des citoyens au secteur.

"La présente opération avec la Banque mondiale, en capitalisant sur les enseignements des précédentes opérations, s'est fixée comme objectif de continuer à soutenir les efforts du gouvernement pour améliorer la performance économique, environnementale et sociale du secteur des Déchets ménagers et assimilés".

Il s'est, en outre, félicité du niveau et de la qualité des relations de partenariat et de coopération entre le Maroc et la Banque Mondiale et a remercié cette institution, pour l'appui précieux et constant qu'elle apporte au Maroc pour la mise en œuvre de réformes structurelles essentielles.

La cérémonie de signature s'est déroulée en présence du ministre chargé des affaires générales, Mohamed El Ouafa, et de la ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement chargée de l'Environnement, Hakima El Haite.

(MAP-27/03/2015)