Actualités
Vendredi 24 Avril 2015

El Khalfi :Finalisation dans les prochains mois du chantier législatif relatif au secteur de la communication

Synthèse vocale
M. Mustapha El Khalfi, Ministre de la Communication

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que le chantier législatif relatif au secteur de la communication sera fin prêt dans les prochains mois.

Les consultations sont terminées concernant le projet de loi relatif à la presse et le projet de loi sur le statut des journalistes professionnels, a précisé M. El Khalfi lors d'un point de presse, à l'issue de la réunion du Conseil du gouvernement, présidée, jeudi, par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Le ministre a fait état d'un consensus autour des grandes questions, saluant à cet égard l'esprit de coopération et de consultation dont font preuve les partenaires concernés par le projet d'un code moderne de la presse et de l'édition.

M. El Khalfi a, d'autre part, indiqué que les projets relatifs à la MAP et au Centre cinématographique marocain (CCM) ont été soumis au Secrétariat général du gouvernement.

Et d'ajouter que le projet relatif à la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a été soumis à cette même instance pour avis, notant qu'un progrès a été réalisé en matière d'élaboration finale de ces projets impactant la pratique journalistique au Maroc.

Il sera procédé prochainement à l'annonce des résultats de la consultation élargie initiée par le ministère de la communication fin octobre dernier avec 50 instances marocaines concernées par le secteur audio-visuel et portant sur l'amendement de la loi sur l'audio-visuel.

M. El Khalfi a souligné que cette opération vise à impliquer les différentes instances pour préparer un avant-projet sur la base des propositions.

Les mutations technologiques et les dispositions de la Constitution, ainsi que les résultats de la mise en oeuvre de l'actuelle loi de la communication audio-visuelle qui date de près de 10 ans, nécessitent la législation, l'accompagnement et la révision générale dans ce domaine.

Par ailleurs, le ministre a évoqué le processus de mise en œuvre de la nouvelle Constitution, indiquant que l'actuel gouvernement a finalisé 75 pc des lois organiques. Il ne reste plus que les lois organiques sur l'amazighe, le Conseil supérieur des langues et la culture marocaines, le Conseil de tutelle et la grève, a-t-il dit..
(MAP 23/04/2015)