Actualités
Mercredi 22 Juin 2022

Chili/M.Naama Mayara : le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations de Coquimbo, une icône civilisationnelle dédiée au rayonnement du Maroc en Amérique latine

Chili/M.Naama Mayara : le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations de Coquimbo

Le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations dans la ville chilienne de Coquimbo (461 km au nord de Santiago), est une icône civilisationnelle qui a pour rôle de tendre des passerelles de dialogue et d'interaction culturelle entre le Royaume et l’ensemble des pays d'Amérique latine, a affirmé le président de la Chambre des Conseillers, M. Naama Mayara.

M. Mayara, qui dirige une délégation parlementaire en visite dans ce pays sud-américain, a souligné dans une déclaration à la chaîne d'information marocaine M24, le rôle pionnier que joue ce centre unique sur le continent américain, faisant remarquer que les efforts déployés par le Centre « nous incitent à apporter un soutien supplémentaire à cette institution civilisationnelle du Royaume pour qu’elle puisse atteindre tous ses objectifs, à savoir divulguer la culture, l'histoire et la civilisation du Maroc auprès des peuples de la région ».

Au terme de ses entretiens avec le maire de Coquimbo, Ali Manouchehri, le président de la Chambre des Conseillers a exprimé sa gratitude pour le grand intérêt porté à cette icône marocaine par les Chiliens en général et par les autorités de Coquimbo en particulier, soulignant que cet intérêt participe de la consolidation des relations entre les deux pays.

Il a enfin exprimé l'espoir qu’un nouvel accord de jumelage soit signé entre Coquimbo, une cité sur l’Océan Pacifique, et une ville côtière marocaine, qui viendra s’ajouter au jumelage qui unit déjà Coquimbo à la ville de Fès.

Pour sa part, le Maire de Coquimbo a estimé que la visite de la délégation parlementaire marocaine offre une opportunité de renforcer les relations de coopération entre les deux pays, et en particulier avec la ville de Coquimbo, qui abrite le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations et qui lui confère le statut d'une ville latine multiculturelle et en fait une destination touristique internationale.

"Nous sommes fiers de la présence à Coquimbo de ce monument marocain unique en son genre en Amérique latine et nous sommes tout aussi fiers d'avoir gagné le pari de faire de l'interaction culturelle" le meilleur mécanisme pour construire des ponts entre les peuples, s’est félicité Ali Manouchehri.

Il a, d’autre part, souligné que « les défis que nous affrontons nous poussent à aller de l’avant dans l’élargissement des domaines de coopération, pour y inclure les secteurs économique, touristique, agricole et énergétique », exprimant le souhait de bénéficier de l'expérience du Maroc dans la gestion des ressources en eau et le dessalement de l'eau de mer, grâce aux étapes importantes franchies par le Maroc dans ce domaine.

Pour sa part, l'ambassadrice du Maroc au Chili, Mme Kenza El Ghali, a estimé que le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations est une plateforme pour diffuser la culture marocaine et les valeurs de tolérance, d'ouverture et de paix promues par SM le Roi Mohammed VI.

Mme El Ghali a, par ailleurs, affirmé que la coopération entre Coquimbo et le Maroc ne se limite pas à l'aspect culturel, mais les deux parties pourraient renforcer leur coopération dans de nombreux projets, notamment en matière des énergies renouvelables et des ressources en eau.

La délégation parlementaire marocaine a visité le centre et pris connaissance des différents processus de réhabilitation pour faciliter l'accessibilité, notamment par la mise en place d'un ascenseur extérieur.

La délégation a également visité les différentes installations du centre, notamment la mosquée au style architectural authentiquement marocain et la bibliothèque qui abritent des milliers de livres et de publications en arabe et en espagnol que le centre met à la disposition de ses visiteurs.

La délégation marocaine a également visité le monument religieux chrétien "La Croix du Troisième Millénaire" situé sur la colline d'El Vigia et qui fait face au Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations.

Au cours de sa visite au Chili, qui se poursuivra jusqu'au 25 juin, la délégation marocaine aura une série d'entretiens avec plusieurs responsables gouvernementaux, des parlementaires et des membres de la société civile.

Outre M. Mayara, la délégation parlementaire marocaine est composée de Mme Naela Tazi, présidente de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des Marocains résidant à l'étranger, Abdelkader Salama du groupe du Rassemblement national des indépendants, représentant de la Chambre des Conseillers au Parlement andin, Ahmed Lakhrif du groupe istiqlalien pour l'Unité et l'égalitarisme, représentant de la Chambre des conseillers au Parlement d’Amérique centrale, Zakaria El Hanini, directeur de cabinet du président de la Chambre des conseillers et Hassan Azerkan, chef du département des relations extérieures.

MAP: 22/06/2022