Actualités
Vendredi 24 Juillet 2015

52ème session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental (CESE)

Synthèse vocale
52ème session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental (CESE)

La solidarité familiale envers les personnes âgées s'impose avec acuité, d'où la nécessité de mettre en place une politique intégrée qui accorde une attention particulière aux politiques ciblées des personnes âgées, a relevé, jeudi à Rabat, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka.

"L'idée est de mettre l'accent sur la mise en place d'une politique intégrée qui permettrait de préserver les principes de notre société ainsi que ceux religieux, en accordant une attention particulière aux politiques ciblées des personnes âgées", a indiqué M. Baraka, à l'ouverture de la 52ème session ordinaire du Conseil, consacrée à la discussion du rapport relatif aux personnes âgées au Maroc. 

Il a, également, fait savoir que cette catégorie d'âge, qui représente actuellement 3 millions de personnes et devrait atteindre 15 pc de la population marocaine à l'horizon 2030, ne jouit pas pleinement de ses droits et demeure victime de discriminations multiples.

M. Baraka a ainsi déploré le manque enregistré en termes de couverture sociale, notant que seuls 37 pc des citoyens actifs ont la possibilité d'avoir une retraite.

Le président du CESE a également mis l'accent sur les nouvelles mutations qui ont marqué récemment l'institution familiale marocaine, pointant du doigt les logements inadaptés aux spécificités des personnes âgées qui se retrouvent confrontées à des problèmes d'exiguïté et d'accessibilité.

Pour sa part, la présidente de la commission permanente chargée des affaires sociales et de la solidarité, Zahra Zaoui, a indiqué que ce rapport veille à la préservation des droits de cette catégorie d'âge, consacrés par la Constitution, ajoutant que les politiques publiques devraient s'inscrire dans cette optique.

De son côté, le rapporteur, Abdelmakssoud Rachdi, a présenté les principales recommandations formulées par le Conseil portant notamment sur l'élaboration d'une politique publique intégrée de protection des personnes âgées déclinée aux niveaux central et régional, basée sur le respect des droits des personnes âgées et de leur dignité.

Il a également relevé la nécessité de prévoir des mesures d'accompagnement de cette politique publique, précisant que le CESE exhorte tous les acteurs concernés, départements ministériels, société civile, CNDH, syndicats et employeurs, à œuvrer en faveur des personnes âgées dans le cadre d'une démarche globale et inclusive.

(MAP-23/07/2015)